Comment faire des Spritz végan à la noisette – gâteaux de Noël – ?

Les Spritz, se sont des délicieux biscuits de Noël que l’on trouve ici à Metz et dans toute la Moselle. Traditionnellement ils se font avec de la noisette, des amandes ou de la noix de coco !

Les Spritz sont des biscuits, ils sont donc composés de farine, d’oeuf, de beurre et de sucre. Les deux derniers ingrédients sont en plus ou moins grande quantité selon la personne qui réalise la recette !

Le gâteau de Noël préféré des mosellans : Le Spritz !

Quand je suis arrivée en Lorraine, je crois que c’est l’une des premières traditions que j’ai découverte, car chez moi, à Lyon, cela n’existe pas. Et je suis sûre que c’est LA tradition culinaire que j’ai le plus rapidement adoptée. J’adore ça… mais comme tout le monde ici, en fait.

En Alsace il y a le pain d’épices, en Moselle il y a le pain d’épices ET les Spritz. C’est l’incontournable de la période de l’avent.

J’ai également trouvé un autre nom du Spritz, dans un livre de pâtisserie, la canne de la Saint Nicolas. Pour ce qui est de l’origine du nom, je n’ai rien trouvé, mais j’ai ma théorie ! Il faut savoir qu’en Moselle le verbe « spritzer » signifie « éclabousser« . Par exemple :

  • On Spritze du liquide pour nettoyer les vitres
  •  L’huile Spritze dans la poêle quand elle est chaudeQuand on sait que la machine pour faire les Spritz est souvent un ancien hachoir à viande reconvertie  et customisé… on peut y voir un lien.

    Si vous savez d’où vient le nom, surtout s’il vous plait dites le moi en commentaire de cet article ! Ca me ferait vraiment plaisir de savoir !

    Comme chacun a sa petite recette, et que nous sommes en pleine saison, j’ai décidé de penser à nos amis végans, qui ne consomment ni beurre, ni oeuf.

    D’après les dégustations réalisées ces derniers jours, j’ai cru comprendre que les concernés appréciaient de pouvoir retrouver ce souvenir tout en respectant leurs convictions. Cette recette sera également appréciée des personnes allergiques aux oeufs et/ou intolérante au lactose.

    Voici donc une des recettes que j’utilise pour réaliser des Spritz végans. Il s’agit de la recette de Julie No que j’ai légèrement modifiée.

Pour une quinzaine de Spritz Végans à la noisette

  • 125g de farine
  • 60g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 90g de margarine fondue
  • 30g de lait végétal
  • 30g de poudre de noisette
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

Préparation de la recette

  1. Réunissez la farine, les sucre, la poudre de noisette, le sel, et le bicarbonate de soude dans un saladier.
  2. Ajouter la margarine fondue et le lait végétal et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. A cause de la margarine fondue, la pâte est un peu chaude.
  3. Mettez la pâte au réfrigérateur pour la faire refroidir. Elle doit être à température ambiante lors de l’utilisation.
  4. Préchauffer le four à 160°C
  5. Réalisez les Spritz*
  6. Espacez les Spritz sur les plaques graissées ou sur les papiers sulfurisés. Car les gâteaux vont gonfler un peu. Enfournez pour une quinzaine de minute à 160°C.
  7. A la sortie du four mettez sur une grille à pâtisserie pour laisser refroidir.

* La réalisation des Spritz :

  • soit vous avez un appareil à Spritz et vous savez vous en servir, donc vous savez ce qu’il vous reste à faire.
  • soit vous n’avez pas d’appareil à Spritz. Dans ce cas, mettez la pâte dans une poche à douille avec une douille cannelée (pour faire le motif caractéristique). Et faites des traits d’une dizaine de centimètre.

Quelques astuces et remarques supplémentaires sur cette recette

  • Pour plus de gourmandises, on peut tremper ces gâteaux dans du chocolat.
  • On peut conserver les Spritz une grosse quinzaine de jours dans une boîte hermétique ou une boîte en fer. Enfin en théorie… parce qu’en pratique leur taux d’espérance de vie dépasse rarement la fin de la semaine !
  • Contrairement à leurs homologues traditionnels, les Spritz végans perdent un peu leur cannelure caractéristique à la cuisson. C’est normal, la matière grasse utilisée n’est pas du beurre, le point de fusion n’est donc pas le même.Voilà ! Je crois que vous savez tout ! Si vous aimez ce biscuit autant que moi, dites le en commentaire, je m’en sentirai moins seule de craquer à chaque fois que j’en vois !  Et si vous avez des astuces pour les rendre encore plus gourmands, merci de partager en commentaire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *