Dans l’assiette d’une cheffe – Septembre 2019

 

En discutant avec mes clients et avec mon entourage, j’ai souvent l’impression qu’ils ont une image fausse de ce qu’est le quotidien d’une cheffe dans son assiette.

Bien sûr je ne peux parler qu’en mon nom. Je ne mange pas tout le temps comme au restaurant, et oui souvent moi aussi je ne sais pas quoi faire à manger le soir.

J’ai donc décidé de tenter un nouveau format d’article, un peu plus personnel. Bienvenue dans l’assiette d’une cheffe pour le mois de septembre 2019.

Dans l’assiette d’une cheffe : le principe

Même si on sait cuisiner et que l’on en a fait son métier, la cuisine du quotidien n’est pas un long fleuve tranquille.

J’ai décidé de faire cette revue culinaire mensuelle, avant tout pour moi, pour faire le point entre ce à quoi j’aspire et ce qu’il s’est passé en vrai. Je la fais pour pouvoir prendre du recul une fois par mois et analyser ce que je veux corriger et améliorer.

Mon alimentation n’est pas parfaite, loin de là. Mais c’est comme ça 🤷‍♀️. J’essaie de faire de mon mieux. A force de suivre des comptes instagram et des blogs parfaits, j’en suis venue à culpabiliser.

Je me suis dis que je ne devais pas être la seule. J’adorerai voir la réalité de quelqu’un qui essaie de faire de son mieux, et qui n’est pas non plus parfait. Une personne qui a envie de concilier ses aspirations éthiques avec une vie de tous les jours active. Voilà pourquoi j’ai décidé de commencer à rédiger ces rapports, pour jouer la carte de la transparence.

Avant toute chose. Peut être que ce rapport mensuel risque de m’attirer les foudres de certains, et d’en décevoir d’autres. Ainsi va la vie, je ne suis pas parfaite, je ne m’en cache pas.

Oui :
✔ il m’arrive de commander des pizzas (même un peu trop souvent à mon goût).
✔ je ne mange pas 100% local, ni bio.
✔ je n’ai pas une alimentation totalement healthy.

Et maintenant on passe à ce qui s’est passé dans mon assiette durant le mois de septembre.

Dans mon assiette de cheffe

En septembre c’est la rentrée pour tout le monde. C’est donc le retour des prestations et des horaires décalés pendant quelques jours.  Comme je te l’ai dit le mois dernier, ce mois-ci j’étais en plein défi 1 mois sans sucre. Je te fais bientôt un retour sur cette expérience.

Du 2 septembre au 8 septembre : grosse semaine de travail

Plusieurs prestations se sont enchaînés. Pour moi c’est l’occasion de prévoir un peu plus pour certains plats, ainsi ça m’évite de cuisiner pour nous le soir.
Qui dit « prestation » dit également « test en cuisine« . Pour être sure d’être parfaitement opérationnel le jour J.

Le menu de la semaine est donc fortement influencé par mes prestations de cheffe à domicile. Les repas sont donc un peu plus riches et un peu plus « restaurant » que d’habitude.

Du 9 septembre au 15 septembre : Suite des prestations… du fenouil encore et encore et encore

Quand je fais une prestation, je préfère prévoir plus que moins et je prends une marge de sécurité. Ainsi je me retrouve toujours avec quelques légumes en plus. Sauf que cette fois-ci je devais être un peu tête en l’air. Et j’ai prévu une cargaison de fenouil et d’aubergine. Résultat… on a mangé ces légumes tout au long de la semaine.
–> je ne veux plus avaler de fenouil jusqu’à l’année prochaine.

Du 16 septembre au 22 septembre : reprise des menus – 3eme semaine challenge sans sucre

Cette semaine c’est reprise des menus. Je fais mes menus selon la méthode que je t’ai expliqué dans cet article. Ca m’a fait un bien fou. Pouvoir décharger mon cerveau, et ne pas avoir à me demander tous les soirs « qu’est ce qu’on va manger ».
Ca m’a permis d’avoir des repas équilibrés toute la semaine et de pouvoir placer autant de repas végétariens que je le souhaitai.
Ca m’a également permis de vider mon frigo et une partie de mon congélateur et de faire du vide dans mes placards !

Cette semaine c’était aussi la 3eme sans sucre de mon défi. Jusqu’ici tout se passe bien, j’envisage même de continuer encore un peu.

Du 23 septembre au 29 septembre : Le manque de sucre se fait sentir et organisation en place

Dernière semaine de mon petit défi sans sucre. J’ai utilisé 2 de mes jokers ce week- end, c’était prévu.  Et j’ai bien senti que mon corps n’avait qu’une envie : se jeter sur du sucre.
Ca ne me rassure pas trop sur l’effet qu’à le sucre sur notre organisme.

Cette semaine je continue mes menus, j’en profite pour vider le congélateur. J’ai même pris de l’avance et établis les menus pour les 15 prochains jours.

Bilan et objectifs pour mon alimentation

Le mois de septembre s’est plutôt bien déroulé dans l’ensemble. En retrouvant mon organisation j’ai pu dégager une partie de ma charge mentale pour mon travail.
Savoir que j’allais avoir des repas frais et équilibré m’a aussi fait un bien fou et m’a permis de ne pas culpabiliser.

J’ai décidé de changer un peu la présentation de cette partie.

Nombre de jours végétariens : 15 (soit 40 repas /60)
Habituellement je fais au moins 1 repas par jour végétarien (sans compter le petit déjeuner). Compter en terme de repas n’aurait donc pas de sens. Je préfère compter en nombre de jour complet.

Nombre de repas « cheat meal » : 3
Il s’agit des repas non prévus où finalement on a eu la flemme. Et qui ne rentre pas dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Bref un repas « doudou » parce qu’on a eu une « journée de merde » et que « non vraiment, ce soir ça me saoule » (je suis sure que tu les connais aussi ces repas).

Mes succès :

⚡ j’ai réussi à remettre en place mon organisation en cuisine. Et ça clairement ce n’est pas rien. Ca m’aide à remplir mes objectifs de repas équilibré.

⚡ J’ai fini mon challenge sans sucre. Et je suis super contente d’avoir tenue tout ce temps là. Je réfléchis au prochain challenge que je vais me lancer. Pour essayer quelque chose de nouveau.

⚡ J’ai mangé des langoustines. Ca faisait plusieurs années que je n’en avais pas mangé. Et ça m’a fait plaisir de devoir cuisiner un ingrédient que je n’avais pas travaillé depuis longtemps.

⚡ j’ai vu le documentaire cowspiracy. Je pensais que ça serait un documentaire sur le véganisme. Et pas du tout en fait, c’était très intéressant à tous les niveaux, et assez flippant sur le pouvoir des lobby. Le documentaire m’a permis de consolider ma motivation pour éliminer les protéines animales de mon alimentation pour 99% du temps et ne garder la possibilité que sur certains repas stratégiques. Bref continuer ma consommation en pleine conscience.

A améliorer :

– mon levain a bien grossit et semble en bonne forme. Il est maintenant temps de le faire travailler pour réaliser du pain.

continuer mon organisation pour les menus.

– mieux appréhender les quantités pour mes prestations. C’était le gros fail de ce mois de septembre.

maintenir les 3 journées végétariennes par semaine.

 

On se retrouve le mois prochain pour un nouveau bilan « dans mon assiette », d’ici là je te souhaite un très beau mois d’octobre.
dans l assiette d une cheffe septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 8 =