Comment organiser un cours de cuisine pour un enterrement de vie de jeune fille (EVJF)

Vous venez d’entendre ces mots  » On va se marier !! Tu veux bien être ma demoiselle d’honneur ? ». Bien sûr, vous avez répondu « Oui ». Et maintenant vous êtes à la recherche d’une idée d’activité pour le fameux enterrement vie de jeune fille (l’EVJF pour les intimes). Pourquoi pas un cours de cuisine ?

Organiser un enterrement de vie de jeune fille n’est pas une chose aisée. Réunir plusieurs personnes qui souvent ne se sont jamais rencontrées et dont le seul point commun est la future mariée, peut être assez anxiogène.
Vous avez réussi à entrer en contact avec la liste que la future vous a transmis, et une idée est ressorti « un cours de cuisine ! ». En effet, c’est sympa, on passe un bon moment et surtout on déguste les réalisations juste après.

Afin de faire de cet évènement, un moment de joie et éviter qu’il ne vire au gros moment d’embarras, voici une petite check-list pour ne rien oublier :

Renseignez-vous sur les allergies et les goûts de la future mariée

Cela semble évident et pourtant j’insiste pour le rappeler.
Qui n’a jamais entendu cette histoire d’un EVJF ou d’ un EVG (enterrement de vie de garçon) qui a failli mal tourner, à cause d’un petit oubli du témoin ?
Ce point de la liste est sûrement le plus facile à mettre en œuvre et ne demande pas beaucoup de temps. Alors ne le négligez pas. Même si vous connaissez la mariée depuis des années, peut être n’avez-vous pas idée de tout son dossier médical.

Soyez attentive aux goûts de la mariée. Rien de telle que la préparation d’une recette à base de viande pour une mariée végétarienne… gros moment de solitude garanti.
Ne prenez pas de risques inutiles.

Tenez compte du niveau de cuisine de la future mariée

Un atelier cuisine, c’est sympa et c’est facile de s’amuser. Mais tout le monde n’a pas le même niveau en cuisine.
Pensez à cibler l’objectif de votre cours.

    • La future mariée est-elle un vraie cordon bleu et adore passer du temps derrière le fourneaux ?
    • Est ce qu’elle ne sait pas cuire un œuf et aimerait apprendre, mais n’ose pas se lancer ?
    • Aimerait-elle apprendre une recette en particulier ?

Parce que même si un atelier de cuisine est une bonne façon de passer du temps ensemble, choisir des recettes trop compliquées ou trop simple peuvent être très démotivant et une grande source de frustration pour tout le monde.
Alors est-ce vraiment indispensable de réaliser ce biscuit dacquoise, avec cette crème montée et cet insert gélifiée à la framboise ? Ou allez vous plutôt parier sur une valeur sure où tout le monde pourra s’amuser et sera décomplexée ?

N’oubliez pas les allergies des autres invités de l’EVJF

Quand on organise un EVJF on pense tout de suite à la mariée. Mais n’oubliez pas qu’il y a d’autres convives. Et qu’elles vont elles aussi participer et déguster également les réalisations.

Aujourd’hui, au vue de toute la palette d’ingrédients dont nous disposons, il est relativement facile d’éviter tel ou tel aliment, afin que tout le monde trouve sa place et puisse profiter pleinement

Un EVJF est un moment où tout le monde s’amuse ensemble, la nourriture ne devrait pas être l’occasion d’une mise à l’écart. Chacun peut faire des compromis, et ne pas déguster une recette peut être envisageable, mais une incompatibilité sur l’ensemble du menu risque de mettre tout le monde mal à l’aise, y compris la future mariée. Toutes les personnes présentes ce jour-là le ont pour une raison précise, elles ont un lien fort avec l’héroïne de la journée.

Estimez le temps que durera votre atelier et à quel moment vous voulez le réaliser.

Que vous organisiez un EVJF façon marathon minutieusement orchestré ou une journée à la cool sans prise de tête, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur cette étape.

Connaitre le temps que vous avez devant vous pour réaliser les recettes va conditionner le choix de celles-ci et leur réalisation.

Mon conseil est de toujours prévoir un peu plus large. Lorsque l’on fait appel à un professionnel on ne se rend pas forcément compte qu’un atelier ou un cours mérite une véritable organisation. Les recettes s’enchaînent et personne ne doit rester bloqué ou attendre des heures qu’une plaque de cuisson se libère.

Je peux vous assurer qu’il se passe toujours des imprévus même avec la meilleure organisation du monde. Si dès le départ vous êtes « serré » au niveau timing, le moindre petit couac deviendra une source de stress. N’oubliez pas que vous êtes là pour passer un bon moment. Vous arriverez toujours à combler 20 ou 30 minutes qui ne sont finalement pas utilisées. En revanche, si elles vous manquent, c’est toute l’organisation de votre journée qui en fera les frais.

Enfin, n’oubliez pas que cuisiner à 10 ou 14 mains ne prend pas forcément moins de temps que si vous êtes seule en cuisine. Bien au contraire ! Donner les consignes, attribuer les rôles, veiller à ce que tout le monde avance prend également du temps, beaucoup de temps. Surtout quand personne ne se connait, et que tout le monde n’est pas un Master Chef.

Trouvez le lieu idéal

A présent vous avez bien avancé dans votre organisation. Il vous reste désormais à connaître le « où ? ».
Posez-vous les bonnes questions : Avez-vous besoin d’une grande flexibilité pour votre cours de cuisine ? Souhaitez- vous enchaîner avec d’autres activités sur place ? Est-ce une étape dans une longue journée ou bien le dernier lieu avant le repas du soir ?

Ne négligez pas cet aspect, il est primordial. On ne peut pas cuisiner à 14 dans une kitchenette. Ce n’est pas possible. Il vous faut de l’espace, même si tout le monde ne reste pas devant les casseroles.
Faites l’inventaire de qui a une grande cuisine ou un grand salon. Peut être avez-vous décidé de louer un espace pour le week end, et réaliserez le cours sur place.

Le lieu de votre prestation va grandement influencer le déroulé de votre animation et le déroulé de votre journée. Dans tous les cas, si à ce stade vous ne vous sentez pas de réaliser vous même l’atelier, des professionnels peuvent prendre le relai et se déplacer sur votre lieu d’évènement, ce qui peut vous permettre de gagner un temps non négligeable.

Composez votre menu

Vous avez répondu à toutes les questions précédentes ? Très bien. Il est temps de s’en servir.
A quel moment voulez vous réaliser votre atelier ? Cette réponse va conditionner le type de repas que vous allez choisir.

  • Le matin pour le repas de midi.
  • En plein après midi pour une pause goûter.
  • En fin d’après-midi pour préparer le repas du soir.

Y a t il des allergies ou des régimes alimentaires spécifiques ? Tenir compte de cet aspect permettra à chacun de passer un bon moment sans se sentir mis de côté. Choisissez vos recettes en fonction ou modifiez les.

Combien de temps avez-vous prévu pour votre atelier ? 1H30 ? 2H00 ? Rappelez vous que même si vous êtes plusieurs, tout le monde n’a pas le même niveau. Tout le monde n’écoute pas forcément. Et même si certaines tâches vont plus vite à 6, l’organisation générale fait que vous pouvez mettre plus de temps que si vous aviez cuisiné seule.

Quel est le niveau des participantes ? Tout le monde n’est pas un as de la cuisine. Vous n’êtes pas obligée de partir sur une pâte feuilletée inversée ! Décorer des cupcake, réaliser des verrines ou des bouchées cocktails à plusieurs est déjà une aventure. Faites-moi confiance, je parle en connaissance de cause.

Pensez à des recettes simples. Inutile de vous mettre une dose de stress supplémentaire, surtout si vous avez d’autres activités programmées pour la suite.

Vous avez trouvez votre lieu ? Assurez-vous que vous pourrez réaliser toutes vos recettes avec le matériel sur place. Avez-vous besoin d’un four ? De plaques de cuisson ? N’oubliez pas qu’il va falloir jouer la rotation pour chaque matériel, si vous avez plusieurs recette. Et qu’on ne peut pas faire rentrer 6 plaques de muffins dans un four non professionnel en même temps.

Besoin d’idées ? Internet fourmille de blogs culinaires. Pinterest ou d’instagram sont des sources d’inspiration.

Organisez votre animation

Préparer une cours de cuisine ne s’improvise pas à la dernière minute. Si vous ne faites pas appel à un professionnel extérieur, votre animation doit être bien orchestrée.

  • Vous connaissez les recettes que vous avez choisi (dans l’idéal vous les avez même testée).
  • Vous avez fait vos courses en fonction
  • Les préparations nécessitant un temps de pause ou de repos ont été faites en avance.
  • Vous avez des fiches recette avec les ingrédients que vous pourrez afficher pour que tout le monde puisse les voir et savoir ce qu’il a à faire.
  • Et si vous êtes super organisée, vous avez même déjà réparti les tâches !
  • Avez-vous pensé aux tabliers ? Un accident est si vite arrivé.

    (Si vous êtes en Moselle ou en Meurthe et Moselle, et que vous décidez finalement de faire appel à une personne ayant l’habitude d’animer des ateliers de cuisine. Pensez à moi ! )

Immortalisez ce moment inoubliable

L’EVJF est avant tout un moment pour partager et s’amuser. C’est un jour précieux chargé d’émotions et de souvenirs, qui passe très vite. On ne peut pas être de partout à la fois, surtout quand on est la mariée.
Mais heureusement, grâce aux appareils photo et caméra, on peut revivre ces moments et même découvrir des fous rire ou des surprises dont on n’a pas pu profiter pendant l’EVJF. Et je peux vous garantir que ces images seront une vraie source de joie pour la future mariée.

Cette check list est à présent terminée. Si vous avez répondu à tous ces points alors vous avez déjà bien avancé. Je vous souhaite de passer un excellent moment et de bien vous amuser. Bien sûr vous pouvez toujours aller plus loin, pourquoi ne pas créer une playlist à diffuser pendant l’atelier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 26 =