Comment faire du tofu maison – recette rapide et facile

Comment faire du tofu maison

 

Dans cet article je voulais t’expliquer comment faire du tofu maison. Je continue sur ma lancée d’aider les personnes souhaitant devenir flexitarienne à  végétaliser leur cuisine.

Le tofu est une grande source de protéine végétale, c’est pourquoi il est aussi présent dans la cuisine végétarienne. Après l’avoir acheté pendant des années, j’ai décidé de commencer à le faire moi-même.

Faire du tofu maison est beaucoup plus facile et rapide qu’on se l’imagine. Le faire soi-même présente de nombreux avantages.

Pourquoi faire du tofu maison ?

Bien sûr, on peut acheter son tofu tout tout prêt, directement en magasin. Je l’ai fait pendant de nombreuses années, et c’est très pratique. Mais j’ai ressenti le besoin d’aller plus loin.

Pour être honnête je ne fais pas tout le temps mon tofu moi-même. Mais c’est une des choses que j’aimerai faire de plus en plus cette année.

La première raison pour laquelle je souhaite faire du tofu est l’impact environnemental. Le tofu est vendu exclusivement en contenant en plastique. Ce plastique n’est pas recyclable, et je n’en peux plus de voir ma poubelle déborder, alors que je fais mon possible pour avoir une cuisine zéro déchet.

La deuxième raison, ensuite, c’est que je peux contrôler ce qu’il y a dedans.  L’offre des tofu aromatisés présente beaucoup de saveurs et c’est chouette d’avoir autant de choix. Mais souvent celui que je recherche n’est pas disponible dans le magasin, ou alors j’aime certains ingrédients mais pas d’autre. Et surtout tous les tofu aromatisés en magasins sont plutôt gras. Or ce n’est pas ce que je recherche.

Enfin, la troisième raison c’est le coût. En réalité je n’achète quasiment que du tofu nature car le prix des tofu aromatisés peut rapidement s’envoler. Et si je souhaite donner du goût à mon tofu, il ne me reste que la solution de la marinade. Solution que je trouve assez satisfaisante mais pas suffisamment.

Le matériel et les ingrédients nécessaires

Faire du tofu n’est pas nouveau pour moi puisque par le passé j’avais déjà tenté l’expérience. Je n’étais pas pleinement satisfaite, mais je ne suis pas d’une grande patience il faut l’avouer. A force de regarder les épisodes de Japananese Style Originator et de voir tous ces artisans, j’ai vraiment voulu me lancer.

Le matériel pour faire du tofu maison

Pour faire du tofu il faut :

– un contenant pour laisser échapper l’eau en égouttant le tofu. On peut tout a fait utiliser une passoire.

Après plusieurs mois de recherche, j’ai trouvé une tofu box qui ne soit pas en plastique (mon critère numéro 1). Il existe de nombreux site, j’ai acheté la mienne ici.

– un ou deux morceaux de tissu assez fin pour pouvoir filtrer l’okara de l’étape 1 et recueillir le tofu de l’étape 2. Des morceaux de mousseline font très bien l’affaire. Mais tu peux aussi choisir d’investir dans un sac à l’ait végétal la version « pro ».

Les ingrédients pour faire du tofu maison

Dans tous les cas il te faudra un coagulant, de préférence du nigari. Mais tu peux aussi utiliser du vinaigre ou du jus de citron. En effet le tofu est un caillé de lait de soja. La méthode de réalisation est donc plus ou moins la même que pour faire du fromage. D’ailleurs une des expressions pour désigner le tofu est fromage de soja.

Pour la version facile et rapide il te faudra du lait de soja de bonne qualité qui n’est pas sucré.

Si tu veux élever un peu le niveau, tu peux opter pour la version « pro ». Il te faudra alors des graines de soja jaune dépelliculées. La version « pro » est un peu plus longue que la version rapide, car il faut tout d’abord réaliser du tonyu (du lait de soja).

Faire son lait de soja maison – la version « pro » du tofu

Pour 1L de lait de lait de soja, il faut :
– 1L d’eau
– 150g de graines de soja jaune

Faire tremper les graines de soja jaune toute une journée (voire même 2 jours en veillant bien à changer l’eau). Elles vont doubler de volume.

Mixer finement les graines de soja dans le litre d’eau.

Verser la préparation dans une casserole et porter à ébullition pendant une trentaine de minutes. Il est important de bien faire cuire les graines de soja, car sinon elles sont toxiques. Rester à côté de la casserole, car la préparation a tendance à vouloir s’échapper de la casserole. Il faut également bien remuer pour être sure que le mélange n’accroche pas au fond.

Filtrer à travers votre étamine ou votre sac à lait végétal. Cette manipulation peut prendre du temps, attention de ne pas vous brûler.

La pulpe obtenu est de l’okara (il peut être réutiliser dans d’autres recettes). Le liquide obtenu est votre Tonyu ou Lait de soja.

Félicitations !

Faire du tofu maison soyeux

La différence entre tofu soyeux et tofu ferme réside dans la durée de l’égouttage et la pression que subit le caillé de soja. Contrairement au tofu ferme, le tofu soyeux contient beaucoup plus d’eau et n’a pas été pressé.

Pour environ 200g de tofu il vous faut :
– 1L de lait de soja

– 2 cuillère à café de nigari ou 4 cuillère à soupe de jus de citron ou 4 cuillère à soupe de vinaigre.

Faire bouillir le lait de soja.

Hors du feu ajouter le nigari (dilué dans un peu d’eau) ou le jus de citron ou le vinaigre. Et veiller à bien mélanger la préparation. Le coagulant doit être bien réparti .

Laisser refroidir le mélange et attendre que le caillé se forme.

Lorsque le caillé est formé, verser le dans une passoire recouverte d’une étamine et laisser égoutter 20 à 30 minutes. Presser un peu, vous avez votre tofu soyeux.

Faire du tofu ferme

Afin d’obtenir du tofu ferme, vous devez exercer une pression sur votre tofu soyeux. Et faire sortir un maximum d’eau.

Pour cela, le plus simple est d’utiliser une boîte à tofu, de replier l’étamine sur le caillé et de poser un poids sur l’étamine. Laisser égoutter entre 20 minutes et 1h. Plus le tofu sera égoutté et plus il sera ferme.

Enlever le poids, déplier l’étamine. Récupérer délicatement votre tofu (il peut s’effriter un peu) et plonger le dans de l’eau très froide. Cette manipulation va aider le tofu à  se raffermir davantage.

Conservation du tofu maison

Le Tofu maison ne se conserve pas très longtemps.

Le tofu ferme doit se conserver dans de l’eau qui doit être changée tous les jours. Il se garde 3 à 4 jours au frigo.

Quant à lui, le tofu soyeux se garde beaucoup moins longtemps que son homologue ferme. Le mieux est de l’utiliser immédiatement ou dans les 24h.

 

Je vous ferai un pas à pas également sur le compte instagram de Dellectable.

Si vous souhaitez aromatiser votre tofu il vous suffit d’ajouter les épices ou les éléments que vous désirez dans votre caillé de soja, avant de procéder à la pression.

Faire son tofu maison - recette simple et facile

 

Etre flexitarien une approche subtile de son assiette

Etre flexitarien une approche sublit de son assiette

Qu’est ce que signifie etre flexitarien. Après t’avoir donné 5 bonnes raisons de consommer moins de viande je voulais revenir sur le flexitarisme.

« Etre flexitarien » est dit  à toutes les sauces. Catalogué négativement par certains, utilisé à l’extrême pas d’autres. La réalité est entre les deux.

Pour certains c’est même devenu une façon politiquement correcte de dire « en fait je mange de la viande », comme si ne sachant pas à qui l’on s’adresse, on devait se justifier et s’excuser de ce que l’on mange.

Alors pour être sure que tu comprennes bien ce qui se cache derrière cette notion et peut être que tu saches où tu en es réellement, j’ai décidé d’en faire un article.

Continuer la lecture de « Etre flexitarien une approche subtile de son assiette »

Dans l’assiette d’une cheffe – Octobre 2019

En discutant avec mes clients et avec mon entourage, j’ai souvent l’impression qu’ils ont une image fausse de ce qu’est le quotidien d’une cheffe dans son assiette.

Bien sûr je ne peux parler qu’en mon nom. C’est un fait, je ne mange pas tout le temps comme au restaurant, et oui souvent moi aussi je ne sais pas quoi faire à manger le soir.

J’ai donc décidé de tenter un nouveau format d’article, un peu plus personnel. Bienvenue dans l’assiette d’une cheffe pour le mois d’octobre 2019.

Continuer la lecture de « Dans l’assiette d’une cheffe – Octobre 2019 »

Un mois sans sucre – mon retour d’expérience

un mois sans sucre

 

Les études scientifiques prouvent les unes après les autres que le sucre a un impact non négligeable sur notre santé. On le retrouve partout dans notre alimentation industrielle et dans les produits transformés. Afin de voir l’effet qu’il avait sur ma santé j’ai décidé de ne pas en consommer pendant 1 mois.
Voici ce que j’ai pu tirer de mon expérience de ce défi personnel d’1 mois sans sucre.

Continuer la lecture de « Un mois sans sucre – mon retour d’expérience »

Dans l’assiette d’une cheffe – Septembre 2019

dans l assiette d une cheffe septembre 2019

 

En discutant avec mes clients et avec mon entourage, j’ai souvent l’impression qu’ils ont une image fausse de ce qu’est le quotidien d’une cheffe dans son assiette.

Bien sûr je ne peux parler qu’en mon nom. Je ne mange pas tout le temps comme au restaurant, et oui souvent moi aussi je ne sais pas quoi faire à manger le soir.

J’ai donc décidé de tenter un nouveau format d’article, un peu plus personnel. Bienvenue dans l’assiette d’une cheffe pour le mois de septembre 2019.

Continuer la lecture de « Dans l’assiette d’une cheffe – Septembre 2019 »

Comment faire ses menus pour la semaine

Faire ses menus pour la semaine

Conseils et méthode pour réaliser vos menus hebdomadaires. De quoi établir un menu équilibré pour la famille pour toute la semaine. +1 modèle à télécharger.

Ce mois-ci j’ai décidé de vous parler organisation en cuisine. L’un des thèmes qui revient le plus lorsque l’on souhaite s’organiser en cuisine, est celui des menus hebdomadaires. Je vous donne quelques clés pour vous permettre de les réaliser vous mêmes simplement et efficacement.

Continuer la lecture de « Comment faire ses menus pour la semaine »

9 spécialités culinaires hollandaises

fromage et gastronomie hollandaise

 

Petit aperçu de la culture gastronomique et culinaire des Pays – Bas. Des Stroopwafel au Rijsttafel, la cuisine hollandaise est riche et variée.

Lorsque je visite un pays, je mets un point d’honneur à goûter les différentes spécialités locales. Mon récent voyage aux Pays-Bas n’a pas fait exception à cette règle. Je vous propose donc de découvrir quelques spécialités culinaires hollandaises.

Continuer la lecture de « 9 spécialités culinaires hollandaises »

Dans l’assiette d’une cheffe : Août 2019

 

En discutant avec mes clients et avec mon entourage, j’ai souvent l’impression qu’ils ont une image fausse de ce qu’est le quotidien d’une cheffe dans son assiette.

Bien sûr je ne peux parler qu’en mon nom. Je ne mange pas tout le temps comme au restaurant, et oui souvent moi aussi je ne sais pas quoi faire à manger le soir.

J’ai donc décidé de tenter un nouveau format d’article, un peu plus personnel.

Continuer la lecture de « Dans l’assiette d’une cheffe : Août 2019 »