Congeler sans plastique et zéro déchet

Tu le sais, je prône une démarche zéro déchet. L’un des objets qui m’interroge depuis des années ce sont les sacs de congélations. Congeler sans plastique est donc devenu une habitude.

La congélation est un bon moyen de conservation, facile et rapide. Voici quelques pistes pour congeler sans plastique et dans une démarche zéro déchet.

Je vais dans un premier temps te dire comment je congèle sans plastique dans le cadre de ma cuisine  (pour lire l’article qui parle de ma cuisine zéro déchet). Et je te donnerai ensuite quelques astuces que j’utilise pour améliorer la conservation de mes aliments via la congélation.

Bien sûr, consommer des produits frais est ma priorité. Mais parfois un congélateur c’est quand même bien pratique.

Pourquoi congeler sans plastique ?

Je ne suis pas une grande fana du plastique. J’en ai encore malheureusement dans ma cuisine, mais je travaille régulièrement à le faire disparaître.

Les sacs de congélation ce n’est pas forcément pratique. J’ai vraiment de plus en plus de mal avec les objets à usage unique. Je sais que certains les lavent pour les réutiliser, mais quand même. Cette solution ne me satisfait pas. Et je ne sais pas toi, mais laver un sac congélation je trouve ça quand même très galère, et le faire sécher encore plus.

Je vais revenir encore une fois sur les ressources de la planète. Le pétrole est une ressource limitée. Je considère que son utilisation devrait être privilégiée pour des choses où il n’existe pas d’alternative facile à mettre en oeuvre. Pour la congélation ces alternatives existent et son facile, rapide et pratique.

Est ce qu’il faut un argument santé ? Quand les aliments touchent des contenants en plastique, des particules viennent dessus. Et viennent ensuite dans notre organisme. Je crois que notre alimentation par ailleurs touche déjà suffisamment de plastique pour essayer d’éviter tous les contacts qui peuvent l’être. Je n’ai jamais été très à l’aise avec l’idée d’ingérer des produits issus de la pétrochimie. Et je ne parle même pas des perturbateurs endocriniens.

Maintenant que tu as quelques idées sur le pourquoi, passons au comment.

Comment congeler sans plastique – quelques pistes

Il existe trois façons de congeler sans plastique et remplacer les sacs de congélation.

Les bocaux en verre

C’est ma solution fétiche. J’adore les bocaux en verre. Je les utilise tout le temps, que ce soit pour contenir mes aliments bruts, ou mes préparations cuisinées qui sont dans le frigo.

Son premier avantage est que le verre est parfaitement compatible avec un usage alimentaire. De plus il est parfaitement résistant aux températures négatives.

Le verre est un matériau inerte, il n’y a pas d’échange de particule entre lui et la nourriture. Il est également facile à nettoyer et à sécher. Son côté transparent permet d’identifier immédiatement ce qu’il y a dans le pot (si on n’a pas pris le temps de mettre une étiquette dessus).

Le gros avantage c’est que tout peut être mis dans un bocal en verre. Il est idéal pour congeler tout ce qui est liquide, comme la soupe ou les plats en sauce.

Attention toutefois car le verre est rigide, en congelant l’eau augmente de volume, il faut donc laisser suffisamment de place pour que le contenant ne se casse pas sous la pression.

Il faudra également éviter les chocs thermiques. Et penser à décongeler votre préparation plusieurs heures en avance en la mettant au frigo.

Les sachets en tissu pour congeler sans plastique

Congeler dans du tissu présente un gros avantage. Il est souple et permet donc de s’adapter à la forme et à la taille de ce qu’il doit contenir.

Son inconvénient est qu’il n’est pas hermétique. Il est donc possible de congeler des ingrédients dans un sac en tissu, mais cela aura une influence non négligeable sur la durée de conservation de ceux-ci.

Le lavage de ce matériau n’est pas compliqué, puisqu’il suffit de le passer en machine à laver, toutefois encore faut il que la lessive soit compatible avec un usage alimentaire, ce qui n’est pas souvent le cas.

Je préfère utiliser les sacs en tissu, pour des ingrédients que je vais stocker peu de temps et qui ne sont pas salissant pour ne pas souiller le sachet.

J’utilise surtout les sacs en tissu pour congeler le pain déjà tranché.

Les boîtes en acier inoxydable

Elles permettent de remplacer aisément les boîtes en plastique.

L’acier inoxydable ou inox est parfaitement compatible avec l’usage alimentaire. De plus les boîtes se ferment de façon hermétique, ce qui permet de garder une bonne conservation.

Enfin elles se nettoient facilement.

Leur principal inconvénient est qu’elles ne sont pas transparente. Il faudra donc impérativement coller des étiquettes sur les boîtes, afin de ne pas avoir à les ouvrir en permanence pour en vérifier le contenu.

Quelques astuces pour mieux conserver grâce à la congélation

Enfin pour terminer cet article je voulais partager avec toi quelques astuces que j’utilise lors de la congélation.

Congeler le pain tranché

J’achète ou je fais régulièrement du pain. Mais nous n’en consommons pas beaucoup. Je me retrouve toujours avec des restes.

Pour pouvoir le conserver plus longtemps, je le congèle. Et pour se faire, je le tranche, comme ça je n’ai qu’à sortir le nombre de tranche dont j’ai besoin.

De plus la décongélation des tranches de pain est beaucoup plus rapide que la décongélation d’un pain complet.

Congeler les fruits et les légumes à part

Je n’achète que des légumes de saison. Mais grâce à la congélation je peux consommer des légumes produits de saison tout au long de l’année. Comme on pourrait le faire avec les conserves. Ce qui peut éviter certaines lassitudes en hiver autour du poireau et du chou. (Oui je suis comme tout le monde ! )

Pour les fruits et les légumes je procède comme pour le pain. Je préfère qu’ils soient déjà découpés, ce qui me permet de pouvoir les utiliser immédiatement sans avoir à les retraiter après la décongélation.

Pour être sure qu’il se détache correctement les uns des autres, avant de les mettre dans une boîte ou dans un bocal, je les congèle à plat sur une plaque séparé les uns des autres. Une fois qu’ils sont congelés je les mets dans les contenants.

Glaçons d’herbes et de bouillon

Pour conserver des herbes fraîches toute l’année et pour éviter les pertes, je les congèle dans des bacs à glaçon. Je lave et découpe les herbes, les mets dans les bacs à glaçon, puis une fois la forme prise, je transfère les cubes dans un bocal ou dans une boîte.

Au moment de les utiliser je met le glaçon d’herbe directement dans la préparation où il font très rapidement sans relâcher d’eau (car je n’en ai pas utilisé).

Lorsque je fais du bouillon, ce qui est très rare, je le fais en grande quantité. Je le verse ensuite dans les bacs à glaçons avant de le mettre dans des boîtes ou des bocaux. Ce qui me permet de l’utiliser très facilement en mettant à fondre le glaçon dans une sauce ou dans un volume d’eau (pour aromatiser les pâtes ou le riz par exemple).

Enfin je procède de même pour les très rares fois où j’utilise de la crème de coco. Ce qui me permet d’éviter le gaspillage ou de ne consommer que ça pendant 4 jours.

Ce petit inventaire est terminé, j’espère qu’il t’aidera dans ton organisation et dans ta démarche zéro déchet.

 

congeler sans plastique

 

 

5 réponses sur “Congeler sans plastique et zéro déchet”

  1. Bonnes réponses à ma question. Je congèle déjà comme vous le faites . Mon problème était la congélation des restes et des liquides.J ai des petits bocaux achetés en magasin bio mais chers. Peut on congeler dans des
    bocaux verre type rillettes?
    Merci

    1. Bonjour !
      Je vois votre message très tardivement.
      Je congèle dans des petits bocaux bocaux. Le problème qui va se poser dans la réutilisation des bocaux type « rillette », c’est le couvercle. S’il y a une sorte de silicone dessuous, je ne sais pas du tout comment cela réagit à la congélation, n’ayant jamais essayé.
      S’il n’y a pas de silicone et que le couvercle est juste en métal, cela devrait aller (on peut congeler dans des boîtes en métal).
      Le 2eme point concerne la réutilisation des couvercles qui sont censés être à usage unique. Justement comme sur les pots de rillettes. Dans ce cas-là, je n’ai jamais testé non plus. Pour la réutilisation de matériaux « à usage unique » pour la congélation, je suis toujours dubitative. d’autant plus qu’il n’y a pas de stérilisation lorsque l’on congèle… Et il ne s’agit pas d’un processus de surgélation. donc je dirai à éviter dans le cas d’un couvercle à usage unique, ou alors à faire mais avec un couvercle neuf.
      J’espère avoir répondu à votre question 🙂 Très bonne journée

  2. Bonjour, comment faire pour noter les dates sur les bocaux en verre sans ce se soit permanent ni collant (comme avec les étiquettes) ? Des idées ?
    Merci

    1. Bonjour !
      Moi j’utilise du papier Washitape, c’est du papier autocollant qu’on utilise en scrapbooking et qui ne laisse pas du tout de trace de colle. Sur les bocaux au congelateur, ça marche parfaitement.
      Sinon une autre idée, utiliser la même technique que certains brasseurs pour coller les étiquettes de bière. Ecrire sur le papier, puis mouiller l’arrière avec du lait (ou du lait de soja) et le placer sur le verre. Attendre que ça sèche un peu et voila. Ca ne se décollera pas aussi facilement que le washitape au décollage. Mais par contre ça ne laisse pas de trace de colle non plus 🙂

      Voilà 🙂
      Très bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 15 =