Le café zéro déchet – de l’achat à la préparation

Le café c’est sacré. Tu le sais, limiter les déchets est une valeur forte chez Dellectable. Voici donc quelques conseils pour savourer un café zéro déchet.

Après la congélation sans plastique voici venu le temps de continuer mes articles sur la démarche zéro déchet dans la cuisine.

Le café, c’est mon rituel du matin. Que je prenne ou non un petit déjeuner sain, il y a toujours une tasse de café noire dans ma main pour commencer la journée.

Acheter du café zéro déchet

Comme toute démarche zéro déchet, on commence par l’acte d’achat. Les boutiques permettant d’acheter du café et du thé en vrac sont légion. C’est d’ailleurs peut être l’ingrédient en vrac le plus facile à trouver.

La plupart ont toutefois tendance à imposer le sachet en aluminium pour permettre une meilleure conservation du café. Mais quand on leur demande aimablement s’il est possible de récupérer le café dans son propre contenant. Rares sont ceux qui refusent. N’hésite donc surtout pas à demander.

Le problème que l’on peut alors rencontrer est sur la conservation du goût du café. Une fois moulu, les arômes partent vite si l’emballage n’est pas hermétique. Ma grand-mère le conserve même dans son frigo dans une boîte en métal, afin de les conserver au maximum.

Une autre option peut donc être d’acheter le café en grain (dans un sachet en tissu ou en papier), et de le moudre uniquement au moment de faire son café. C’est l’option que j’ai personnellement choisi dans ma cuisine.

Une machine à café zéro déchet

Pour faire son café il y a les inconditionnels de la cafetières à filtre. Toutefois de plus en plus de foyer ont des machines à dosettes.

La dosette écologique

Bonne nouvelle, tu n’es plus obligée d’acheter des dosettes en aluminium. Dans un premier temps certains revendeurs ont développés des gammes de dosettes en bio plastique. Mais heureusement ils sont passés depuis à la vitesse supérieure pour éliminer le jetable !

Aujourd’hui des dosettes rechargeables existent pour quasiment tous les modèles. Qu’il s’agisse d’une machine Nespresso ou d’une machine Senseo. Et elles sont très efficaces. J’ai, depuis maintenant 3 ans, une dosette rechargeable Senseo, et j’en suis très satisfaite.

Pourquoi le choix de la dosette rechargeable ?

Tout d’abord en terme de coût. As tu regardé le prix du café au kilo dans une dosette ? Oui cela peut faire peur. Grâce aux dosettes rechargeables tu peux enfin boire du café sans avoir à payer la licence à chaque tasse.

Pour le choix de la qualité du café et des valeurs de sa production. Comme tu peux choisir le café de ton choix, tu peux aussi choisir les valeurs qui vont avec. Ainsi tu peux désormais boire dans ta machine à dosette, du café bio et commerce équitable (et sans vendre un rein) !

Pour des raisons écologiques. Est ce que j’ai vraiment besoin de revenir sur l’impact catastrophique de l’utilisation de l’aluminium et son non recyclage ?

Oui, l’achat d’une dosette rechargeable est un investissement. Il faut bien la payer à un moment ou à un autre, cette fameuse licence d’exploitation. Mais au regard de ta consommation de café, elle peut très rapidement être rentabilisée.

Les cafetières à filtre

Si la cafetière à filtre est bien moins productrice de déchet, il existe des solutions pour ne plus avoir à acheter de filtres en papier.

Tout d’abord, le filtre permanent. Il s’agit d’un filtre en métal, en inox ou en nylon. La mouture est directement placée à l’intérieur. Après utilisation, il suffit de récupérer le café et de rincer le filtre. A mon sens, il s’agit de la meilleure option.

Il existe également une nouvelle option. Certaines couturières zéro déchet cousent des filtres en tissu, qu’il suffit ensuite de rincer à l’eau et de laisser sécher. Je suis un peu sceptique sur la durée du séchage comparé au filtre permanent dont je te parlais juste avant, mais pourquoi pas !

Le choix d’une cafetière sans plastique

Parfois faire du café zéro déchet s’inscrit également dans une démarche de vouloir supprimer au maximum l’utilisation du plastique dans son quotidien.

Plusieurs options sont alors envisageables pour le café. Bien sûr, cela dépend surtout de votre budget. Mais aussi de votre façon de consommer le café et du temps que vous pouvez y accordez.

La moka ou cafetière italienne, idéale pour un café zéro déchet

La première solution à envisager est la fameuse moka, ou cafetière italienne. Elle est idéale si vous ne disposez pas de beaucoup de temps. On met le café dans un réservoir au dessus de l’eau. L’eau bouillante passe dans un tuyau et retombe en pluie sur le café qui est retenu par une grille. Dès que le bruit d’ébullition s’arrête, votre café est prêt.

Selon moi le seul inconvénient de la moka est qu’il faut adapter la taille de la cafetière au nombre de tasses.  Il faut donc posséder différentes tailles de cafetière.

La cafetière à piston

Une autre solution est la cafetière à piston. Elle est souvent en verre. On verse l’eau bouillante directement sur le café dans le fond de la cafetière. On laisse infuser, puis on ajoute le piston avec la grille. Il faut alors presser pour que la mouture de café aille tout au fond de la cafetière.

L’inconvénient de cette méthode, c’est le temps qu’elle prend. Il faut laisser le temps au café de s’infuser et ensuite presser sur le piston doucement. Sinon le café moulu risque de passer par dessus, et il faut alors tout recommencer.

La cafetière à filtre manuelle et la cafetière à dépression

Si vous avez du temps devant vous, la cafetière à filtre manuelle est faite pour vous. Avec de nouveaux design, elles font leur grand retour.

Le principe est simple, la cafetière se présente généralement sous forme de cône ou de sablier. On pose le filtre et le café moulu dans la partie supérieure. On verse l’eau bouillante sur le dessus, et on attend que la gravité fasse son travail.

La cafetière à dépression quant à elle, est  également appelée cafetière à siphon. Pour la voir en action, c’est par ici.

Café zéro déchet, que faire avec le marc ?

Etape ultime du café zéro déchet. Que faire avec le marc que l’on récupère ?

Personnellement, je le vide dans mon évier. Depuis que je fais cela, la canalisation ne s’est plus bouchée. Le marc de café reste sur les parois du tuyau, et empêche les résidus de rester collés. Avant de faire cela, notre évier se bouchait 1 à 2 fois par mois (Il y a un défaut dans la canalisation et c’était l’enfer).

On peut utiliser le marc dans le compost ou pour enrichir directement la terre. Il sert alors d’engrais pour les plantes.

Dans le jardin, il peut également servir de répulsif contre les escargots, les limaces et même les fourmis.

Enfin, la texture granuleuse du marc de café, en fait un très bon exfoliant doux, pour le visage, le cuir chevelu et la peau. La caféine est également très recherchée pour ses capacités de lipolyse. Ce qui fait du gommage au marc de café un allié de choix contre la cellulite.

Et voila, ce petit tour d’horizon est à présent terminé. Si tu as déjà adopté certains de ces gestes dis le moi en commentaire !

 

café zéro déchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 3 =